Actualités

Catégories
Actualités

09/06/2013 : Lettre d’information n°8

1. ADHESIONS :

Il y a UN mois, votre ASBL TPCV ouvrait l’espace « adhésion » de son site web.

Par la même occasion, vous avez été sollicités pour recruter des membres dans votre entourage, votre rue, votre commune, … Un grand nombre d’entre vous ont fait des kilomètres pour faire du porte à porte afin de diffuser l’information et/ou distribuer nos tracts.

Vous êtes très nombreux, via la page facebook », à nous demander si les résultats sont à la hauteur de votre engagement.

Voici donc,  pour VOUS membres de TPCV, la réponse à cette question.

Vous êtes actuellement 7750 ménages à nous avoir rejoint et à nous faire confiance pour défendre vos droits et intérêts. Nous dénombrons, à l’heure actuelle, une moyenne de plus de 100 inscriptions par jour. Chaque inscription fait l’objet de la constitution d’un dossier et d’un suivi administratif et financier. Ce qui explique le léger décalage que vous avez pu constater entre votre adhésion et la mise à jour de votre statut sur le site web.

Si ce nombre de 7750 adhésions est, pour un début, déjà remarquable cela nous parait dérisoire par rapport :

  • Aux 100.000 ménages concernés ;
  • Aux différentes actions que nous devrons mener au vu des diverses mesures envisagées par le gouvernement wallon et les gestionnaires de réseaux en matière de rétroactivité, de taxes, de redevance, de tarification, …

Nous vous demandons donc de continuer de parler de nous autour de vous et de faire connaître votre ASBL. N’oublions jamais que plus nous serons plus nous pourrons nous faire entendre. Chaque adhésion compte et donnera encore plus de légitimité à notre action. Nous comptons sur VOUS !

ATTENTION, nous vous lançons un nouveau défi ! Si chaque membre pouvait, personnellement, recruter 3 foyers détenteurs de PV, cela ferait monter notre « effectif » à 31.000 membres ! Imaginez l’impact en matière de représentativité !!!

Nous avons remarqué que le fait de sonner aux portes pour avoir un contact personnel avec d’autres propriétaires de panneaux PV était beaucoup plus « porteur » qu’un simple dépôt de tract dans la boîte aux lettres. Visons donc la qualité et pas la quantité. L’idéal étant, évidemment, les deux !

Pour information, voici la répartition des membres TPCV par province :

2. Quelques autres chiffres :

  • Facebook : 9035 « j’aime », amis des adeptes : 1.007.018, portée totale par semaine : 92.787  personnes.
  • Affiliés à notre newsletter : 14.000 personnes

3. Nouveautés sur notre site Web :

  • Notre site web est régulièrement mis à jour et amélioré, n’hésitez pas à le consulter car il contient de plus en plus d’informations relatives à notre ASBL.
  • Notre FAQ (foire aux questions) reprend un grand nombre de réponses aux questions qui sont régulièrement posées sur la page facebook.
  • Si vous n’étiez pas inscrit à notre newsletter avant votre adhésion, nous vous demandons de bien vouloir tout simplement vous connecter une fois à votre espace membre sur notre site. Cette connexion permettra au « système » de générer automatiquement un ajout à la liste des « destinataires NL ».
  • C’est également dans cet espace membre que vous pourrez consulter votre statut ainsi que différentes rubriques qui y seront prochainement reprises.

4. Situations « délicates » :

  •  Nombre d’entre vous ont pris contact avec des détenteurs de PV qui leur ont signifié que cela ne valait pas la peine d’adhérer à TPCV ! Raison invoquée : si une décision de justice était finalement prise à l’encontre du gouvernement wallon, elle serait d’office d’application pour tous les propriétaires d’installation PV. Cela est FAUX ! En effet, tout dépendra du type d’action engagée par notre cabinet d’avocats. Sans rentrer dans les détails, nous pouvons vous dire que certaines décisions ne seront applicables qu’aux membres de TPCV.

A bon entendeur …

  •  Certains détenteurs d’installation PV n’osent pas nous rejoindre par crainte de devoir intervenir financièrement en cas d’action perdue menée par l’ASBL. Cette crainte est compréhensible. MAIS nous nous devons de les rassurer. En effet, en cas de « défaite » de l’ASBL, seule cette dernière serait amenée à supporter les frais et/ou dédommagements y afférents. Jamais, les membres d’une ASBL ne peuvent être tenus responsables juridiquement et/ou financièrement d’une action menée par ladite ASBL. C’est une des raisons pour laquelle nous avons opté pour ce type d’association.

5. Bulletin du gouvernement wallon (GW) !!!

En cette période de fin d’année scolaire, le GW a reçu son « bulletin » en matière de gestion du dossier photovoltaïque et, ce, au travers d’un sondage réalisé pour le groupe « Vers l’avenir ».

Le résultat peut être qualifié d’ « échec cinglant » et, il en est de même pour la tarification proposée par les gestionnaires de réseaux (GRD) pour « corriger une injustice ».

Les citoyens wallons ne sont pas dupes, les manœuvres de stigmatisation menées par le GW et les GRD ont été perçues très négativement. Le même constat peut être fait en ce qui concerne le principe de « rétroactivité » et les différentes mesures dont nous faisons l’objet.

Vous pouvez consulter ce « bulletin » via les liens suivants :

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130607_00320659
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130607_001
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130607_007

L’équipe TPCV

Charles, Christian, Geoffray, Jean-Christophe, Jean-Guy, Jean-Philippe, Joël, Michel, Patrick, Régis, Rudy

Catégories
Actualités

24/05/2013: “STOP Messieurs, vous ne passerez pas !”

Le gouvernement wallon se propose de rompre unilatéralement le contrat qu’il avait signé avec les petits producteurs du secteur photovoltaïque (cfr communiqué de la RW du 28 mars 2013).

Cette future rupture de contrat, avec effet rétroactif, a et aura encore des conséquences catastrophiques pour TOUT le secteur, installateurs ET petits  producteurs et ce, d’un point de vue financier mais aussi et surtout en matière de CONFIANCE.

Qui peut encore avoir confiance dans un mécanisme mis en œuvre par un gouvernement qui, du jour au lendemain, s’octroie le pouvoir de le casser ?

En partant de ce triste constat, une question nous vient à l’esprit : Quel particulier sera encore assez crédule pour investir dans le photovoltaïque ou dans toute autre proposition du Gouvernement Wallon?

Le secteur tire la sonnette d’alarme et notre Ministre wallon de l’énergie, ce mercredi matin sur l’antenne de Bel RTL, trouve que la situation est normale, qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter, tout en martelant le fait qu’à chaque réforme le scénario est similaire. Ce que notre Ministre de l’énergie omet de dire est que cette fois ci, l’annulation et la baisse drastique des commandes, la multiplication des faillites des installateurs de PV et les perspectives d’avenir désastreuses ne sont pas dues à un changement de régime mais à une PERTE TOTALE DE CONFIANCE du particulier vis-à-vis des mesures envisagées par le gouvernement wallon en matière d’énergie renouvelable. Pour couronner le t out, il nous revient que le régulateur wallon ne traite pas les dossiers de rachats des certificats verts dans le délai prévu ce qui entraine des problèmes financiers au niveau des ménages pour le remboursement de leur prêt et aussi au niveau de certains installateurs qui n’arrivent plus à honorer leurs engagements envers leurs clients.

Notre gouvernement wallon a montré la voie du non respect des bonnes pratiques régissant la garantie donnée par la signature d’un contrat. Il a ouvert la brèche dans laquelle d’autres vont s’engouffrer. A commencer par le gestionnaire de réseau, qui sur prétexte de rétablir la justice, met en œuvre une « taxe » d’injection. Oh pardon, ne parlons pas de « taxe », car il s’agit d’une « tarification » comme l’a signalé le porte-parole d’ORES ce 21 mai lors de l’émission « On n’est pas des pigeons » diffusé sur la Une télévision. Quoique… Le régulateur wallon parle dans son avis rendu en date du 10 mai 2013 de « redevance ». Allez comprendre…

Après avoir été assimilés à des nantis, des spéculateurs, des profiteurs, … Voilà que selon les gestionnaires de réseaux, nous sommes la cause d’une grande injustice qui doit être rétablie au plus vite pour le bien de tous, par l’application d’une tarification (ou redevance ?). Comme vous l’aurez remarqué en suivant l’émission dont question ci-avant, le porte parole d’ORES a suivi exactement la même stratégie de communication que celle utilisée par le gouvernement wallon. Elle est très simple et malheureusement fonctionne : diviser pour mieux régner, stigmatiser une partie de la population au détriment d’une autre.

Cette tarification (redevance ?) n’a pas été annoncée sur base de dépenses qui devraient être engagées pour réaliser une amélioration du réseau mais tout simplement par une décision du conseil d’administration et des actionnaires destinée à réparer une grande injustice !!! (sic)

ET que pense le conseil d’administration de votre ASBL « Touche pas à mes certificats verts » de toutes ces annonces et mesures ?

Une expression nous vient à la bouche et, ce, unanimement : STOP Messieurs, vous ne passerez pas !

Après la communication désastreuse du gouvernement wallon en la matière

  • Après la stigmatisation dont nous faisons l’objet et, ce, aussi bien dans le chef du gouvernement wallon que dans celui des gestionnaires de réseaux.
  • Après les annonces de mesures rétroactives envisagées dans le cadre de la révision du plan SOLWATT et quelque soit le régime auquel nous appartenons (15 ans, 10 ans), nouveaux propriétaires de PV comme anciens.
  • Après la proposition d’une « tarification » (ou redevance ?) sur la base du nombre de KWc installés émise par le gestionnaire de réseau dans le but de réparer une grande injustice dont nous serions la cause,…

Nous le crions haut et fort : « Ca suffit ! »

Là où le conseil d’administration de TPCV a souhaité une ASBL à l’écoute de ses membres, nous devons malheureusement constater que le gouvernement wallon n’écoute plus sa population. Nous le regrettons amèrement.

Là où le conseil d’administration de TPCV a souhaité faire preuve d’une TOTALE transparence de gestion, VOUS faites preuve d’opacité.

Là où le conseil d’administration de TPCV  écoute chaque jour ses membres en difficultés, vous continuez à les snober.

Là où le conseil d’administration de TPCV s’inquiète d’un secteur en difficulté, vous appliquez la « méthode Coué ».

Sachez, que nous mettrons tout en œuvre afin de contrer toute mesure prise, d’où qu’elle vienne, qui sera défavorable aux petits producteurs d’électricité verte.

  • Le projet de tarifications est déjà à l’étude auprès de  notre cabinet d’avocats.
  • En ce qui concerne le projet de modification du plan SOLWATT, nous attendons la parution des textes officiels. Ces derniers seront analysés en profondeur et feront, le cas échéant, l’objet de procédures ad hoc.

Plus que jamais, nous sommes décidés à ne pas nous laisser faire !

L'équipe TPCV.

Catégories
Actualités

12/05/2013 : Solar And Co

A tous les membres de TPCV clients de la société Solar and Co

• Conformément à ce qui avait été annoncé dans la presse locale et sur notre site facebook, nous avons rencontré, ce mercredi 8 Mai 2013, Mr et Mme Torres ainsi que Mme Roschech de la Société Solar and Co dans leur entreprise à Grivegnée.

• Après avoir visité leur entreprise et constaté leur volonté de se diversifier dans les énergies renouvelables (solaire thermique, pompe à chaleur, poêle à pellets, ...), nous nous sommes longuement entretenus avec la direction de la société.

• Au niveau de leur discours, les dirigeants de Solar and Co ont mis en avant et, ce, dans cet ordre, leurs trois priorités, à savoir :

1. Réaliser les installations photovoltaïques des clients ayant payé et, ce, dans les délais annoncés ;
2. Protéger les emplois de leur personnel ;
3. Honorer les engagements pris par rapport aux remboursements des mensualités de leurs clients.

• Comme annoncé par courrier à ses clients, Mr. Torres a reconnu avoir pris la décision de suspendre le paiement relatif aux rachats des CV, et ce pour une durée provisoire de 3 mois.

Il espère que ce délai sera suffisant pour permettre à la CWaPE de régulariser la situation et de verser les montants relatifs à l’octroi des certificats verts anticipés.
Selon ses dires, la société Solar and Co attend le paiement de 10.160 CV, soit un montant total de 675.000 euros. Bien qu’il soit conscient que cette démarche puisse mettre à mal nombres de ménages, Mr Torres estime qu’il ne s’agit nullement d’une rupture de contrat et qu’il n’avait pas d’autre alternative !

• Après avoir longuement échangé sur la question, et avoir pris conscience de l’ampleur de la situation, les dirigeants de Solar and Co nous ont dit qu’ils envisageaient de faire très rapidement une conférence de presse afin de s’expliquer publiquement par rapport à la situation actuelle ainsi que pour proposer des pistes possibles pour y remédier (rétrocession des CV aux clients, appel à des créanciers, ...).

• Au sortir de notre entrevue, la société Solar and Co a laissé sous-entendre qu’elle était prête à remplir le volet 2 (*) et, ce, afin de permettre à chaque clients de retrouver ses droits de propriété sur les CV. Les modalités pratiques et les conditions ne sont, toutefois, pas encore précisées. Cependant, il nous semble important de signaler que cette solution implique un délai d’attente de minimum 75 jours calendrier avant d’espérer recevoir un quelconque retour financier.

(*) Formulaire de modification de compte, Cfr : http://www.cwape.be/ , rubrique formulaires

CONCLUSIONS :

• Cette entrevue avec la direction de la société Solar and Co nous a permis de relayer la très grande inquiétude émanant de nos membres clients de cette société.

• La direction de Solar and Co est consciente des difficultés dans lesquelles elle a plongé ses clients. Diverses pistes pour trouver des solutions à cette problématique ont été envisagées. Nous souhaitons évidemment que ces réflexions soient suivies d’effets.
Mais nous n’avons évidemment pas les pouvoirs, ni le droit, de nous immiscer dans leur gestion.

• La balle est dans le camp de Solar and Co mais, nous ne manquerons pas d’être très attentifs à la suite donnée à notre entrevue.

• Si de votre coté des informations complémentaires vous parvenaient, nous vous demandons de bien vouloir nous en informer.

L’équipe TPCV

Catégories
Actualités

07/05/2013: Adhésions à l’ASBL

Bonjour à toutes et à tous,

Même si vous n’êtes pas encore abonnés à notre Newsletter, vous pouvez dès à présent également adhérer à l’Asbl Touche Pas à mes Certificats Verts.

L’adhésion à l’Asbl est maintenant ouverte sur notre page web : https://www.touche-pas-a-mes-certificats-verts.be/devenir-membre-de-l-asbl/

Cette étape est très importante pour pouvoir adhérer à l’Asbl. Prenez le temps de bien lire les quelques conseils qui vous sont renseignés. Il vous suffit de compléter entièrement le formulaire et de cliquer sur ‘Envoyer’.

Vous recevrez alors un email avec vos codes d’accès à l’espace membres, ainsi que toutes les modalités de paiement de l’adhésion (compte bancaire, communication, montant).

Nous vous saurions gré de bien respecter la communication dans votre virement.

Nous rappelons que le montant de l’adhésion est fixé à 30€ pour cette année 2013, montant que nous avons souhaité le plus modique possible pour permettre au plus grand nombre de faire valoir ses droits par rapport aux décisions qui seront prises à l’encontre des propriétaires de panneaux photovoltaïques.

En cas de problème rencontré ou pour toute question concernant l’adhésion, merci de nous contacter via la page https://www.touche-pas-a-mes-certificats-verts.be/contact-touche-pas-a-mes-certificats-verts/

Une aide vous sera apportée aussi vite que possible.

Mobilisons nous ! L'union fait la force.

L’équipe TPCV