28/06/2013: Communiqué de presse

Catégories
Communiqués

28/06/2013: Communiqué de presse

ASBL «Touche Pas à mes Certificats Verts »

En date du mercredi 26 juin 2013, le conseil d’administration de l’Asbl « Touche pas à mes certificats verts (TPCV) » a été informé d’un « test » mené par Ores auprès de 6000 foyers dépendant de l’intercommunale IDEG. (Cliquer ici pour consulter le courrier d'Ores)

Ce test vise « à faire coïncider, autant que faire se peut (sic), la production des panneaux solaires photovoltaïques avec une consommation d’électricité locale simultanée ». Il commencera le 01 juillet 2013 pour se terminer le 31 mars 2014.

Le conseil d’administration de l’Asbl TPCV approuve le fait que des tests soient effectués en vue de consommer localement l’énergie produite durant les heures de grandes productions des panneaux photovoltaïques. En effet, faire augmenter la consommation aux points de distribution proches des productions décentralisées apparait logique en soit.

Malheureusement, nous devons à nouveau déplorer la manière dont Ores impose ses tests aux citoyens (prosumer ou non) détenteurs de compteurs bi-horaire. Ces derniers n’ayant été prévenus que via ce simple courrier envoyé à l’aube des vacances. A notre connaissance, aucune autre information n’est parvenue aux citoyens se trouvant dans la zone test.

L’Asbl TPCV dénonce le fait que ce test soit rendu obligatoire par le gestionnaire des réseaux de distributions. Ce dernier mentionnant clairement dans son courrier (copie en annexe) que le test ne peut être refusé avançant l’article 169 du règlement technique pour la gestion des réseaux d’électricité.

Nous déplorons également le fait que ce soit le consommateur qui se voit IMPOSER de modifier son comportement et ce sans aucune ouverture préalable à la discussion. Tout est de nouveau « communiqué » de façon telle que les citoyens ne possédant pas de panneaux se voient contraints à certaines modifications à cause des propriétaires de panneaux photovoltaïques. De nouveau, les prosumers nous semblent  pointés du doigt !

Des questions se posent également sur une modification imposée aussi brutale d’encourager une consommation supplémentaire durant les heures de fortes demandes en électricité. Comment se comportera le réseau si d’avance ce test devait être généralisé et ceci couplé avec d’éventuels arrêts pour entretien ou réparation de certains réacteurs nucléaires ? Qu’en sera-t-il durant les froides journées d’hiver, période durant lesquelles la demande est particulièrement forte ? Nous redoutons dès lors une plus forte dépendance à l’importation d’électricité à haut prix en provenance des pays voisins.

Le CA de l’Asbl TPCV fait également remarquer que l’intercommunale(IDEG) au sein de laquelle se déroule ce « test » a réalisé sur l’exercice 2012 un bénéfice avant impôt de plus de 15 millions d’euros. De fait, nous préconisons que dans le cadre d’un développement et d’une approche globale de l’énergie renouvelable, une importante part de ces bénéfices soit affectée à une adaptation profonde du réseau de distribution permettant un meilleur transfert des flux et de facto, une meilleure stabilité du réseau.

En pratique, l’adhésion à notre Asbl est possible :

Page facebook : « Touche pas à mes certificats verts »

Les statuts reprenant le but social ainsi que le fonctionnement de cette ASBL  sont également consultables sur son site web (https://www.touche-pas-a-mes-certificats-verts.be/ )

L'équipe TPCV